Réforme des pensions : le CD&V met à son tour sa propre proposition sur la table

Grand projet du gouvernement, la réforme des pensions fait jaser après la proposition de l'Open Vld ce mardi.

Réforme des pensions : le CD&V met à son tour sa propre proposition sur la table
©BELGA
Belga

Toute personne qui a travaillé effectivement 20 ans doit avoir le droit à une pension minimum de 1.500 euros, indépendamment d'une durée de carrière minimum de 30 ans, estime le CD&V à la suite de la sortie de l'Open Vld sur le sujet. En d'autres termes, la condition d'une carrière d'au moins 30 ans est maintenue pour recevoir cette pension mais une personne qui aurait travaillé 20 ans y aurait droit également.

Les chrétiens-démocrates intègrent dans ces 30 ans des périodes assimilées (chômage, maladie, etc.). "Nous tenons compte des personnes qui ont subi un coup dur et ont dû faire face, par exemple, à un accident du travail ou au chômage", ont expliqué le président, Joachim Coens, et la députée Nahima Lanjri, qui a rappelé que ce sont surtout des femmes qui n'ont pas de carrière complète.

L'accord de gouvernement prévoit le relèvement progressif de la pension minimum en cas de carrière complète ou incomplète. Elle atteindra 1.500 euros pour une carrière complète (45 ans). Actuellement, la pension minimum est due pour une carrière d'au moins 30 ans. L'Open Vld estime que sur les 30 ans, le travailleur doit avoir au moins travaillé durant 20 ans et non avoir, par exemple, été au chômage ou en pause-carrière.

Les libéraux flamands ont fait cette proposition alors que la ministre des Pensions, Karine Lalieux (PS), doit soumettre à ses collègues de gouvernement une proposition sur le sujet, en principe le mois prochain. Les socialistes francophones ont jugé qu'il s'agissait d'une "provocation".

Sur le même sujet