Vaccination obligatoire pour tous: Gwendolyn Rutten jette à son tour un pavé dans la marre, "totalement absurde" répond la N-VA

Gwendolyn Rutten jette un pavé dans la marre en apportant son soutien au président du PS, Paul Magnette. Une position loin d'être partagée dans le clan libéral mais aussi du côté de la N-VA.

Vaccination obligatoire pour tous: Gwendolyn Rutten jette à son tour un pavé dans la marre, "totalement absurde" répond la N-VA
©BELGA

Le président du PS, Paul Magnette, a ouvert la porte à une vaccination obligatoire pour toute la population.

"Je ne suis pas fermé au débat sur la vaccination obligatoire pour la population. Si une cinquième ou une sixième vague survient après la quatrième, si les variants continuent à se multiplier et que l'on ne parvient pas à éradiquer le virus, cela ne sera plus tenable, cela sera une question de santé publique. Il ne faut pas oublier que la vaccination obligatoire existe déjà. Il n'y a donc pas de tabou et à un moment donné, il faut ouvrir le débat", estime Paul Magnette.

Une position qui crispe dans le clan libéral. Le MR est opposé à une obligation vaccinale généralisée, vue comme une entrave à la liberté individuelle.

L'ex présidente de l'Open Vld, celle qui a négocié durant des mois pour la mise en place du gouvernement d'Alexander De Croo, son collègue libéral, n'est pas de cet avis. "No time to waste (Ndlr: pas de temps à perdre, en anglais)", a écrit Gwendolyn Rutten sur Twitter, partageant le position de Paul Magnette.

Une proposition qui fait grincer des dents du côté de l'Open Vld. "Paul Magnette a tous les leviers pour agir s'il le souhaite. Il a Elio Di Rupo ministre-président wallon et Rudi Vervoort, ministre-président bruxellois, mais aussi Christie Morreale comme nouvelle présidente de la CIM santé", pointe une source libérale flamande. "Mais le Codeco a cadré la discussion vaccinale il y a une semaine, avec les soigants. On verra si elle revient sur le tapis."

La N-VA, de son côté, rejette la proposition fermement. "Parce que plus de 75 % des Flamands sont déjà complètement vaccinés et une telle obligation générale est totalement absurde en Flandre. Voilà pourquoi", a tweeté Lorin Parys, vice-président de la N-VA.

Sur le même sujet