Le PTB accusé de faire de la propagande sur le dos des sinistrés : "Ce n'est pas ce que j'appelle faire de la politique"

Le parti du PTB aurait profité du drame pour faire de la propagande électorale.

La Rédaction

Un échevin socialiste de Verviers accuse le PTB d'avoir fait du racolage auprès des sinistrés. En effet, Antoine Lukoki affirme avoir vu des membres de “Médecine pour le peuple”, l’un des organes du PTB, demander les coordonnées des gens sinistrés lorsqu'ils leur venaient en aide dans le but de les recontacter. Des casquettes aux couleurs du mouvement des jeunes du PTB Red Fox auraient également été distribuées aux enfants jouant dans les rues afin de les photographier avec.

"Ce que je reproche au PTB c'est qu'il n'explique pas à tous ces jeunes de moins de 18 ans ce qu'est le mouvement Red Fox. Je vois que la page Facebook du parti est alimentée par ces photos sponsorisées à profusion par le parti pour faire de la propagande électorale. Personnellement, ce n'est pas ce que j'appelle faire de la politique. Il y a des gens qui ont tout perdu et c'est ça que je veux dénoncer", a expliqué Antoine Lukoki sur le plateau de RTL-TVI ce dimanche.

Laszlo Schonbrodt, membre du PTB présent lui aussi sur le plateau de la chaîne d'info, s'est montré outré. "C'est dommage de salir cet élan de solidarité (...) Nous avons besoin des coordonnées des sinistrés si nous voulons aller sur place les aider (...) Cela m'inquiète qu'un échevin ne comprenne pas ça", s'est-il notamment défendu.

Antoine Lukoki s'est contenté de lui répondre en affirmant que les membres du PTB étaient les seuls à avoir revêtu des t-shirts aux couleurs de leur parti en se rendant sur place, qualifiant cet acte de "récupération politique".