"Une grave erreur déontologique", "Laissez la ville aux mains de quelqu'un d'autre": Vooruit toujours très remonté contre la bourgmestre de Saint-Trond

La bourgmestre de Saint-Trond avait bénéficié d'un passe-droit pour sa propre vaccination et celle de ses proches.

"Une grave erreur déontologique", "Laissez la ville aux mains de quelqu'un d'autre": Vooruit toujours très remonté contre la bourgmestre de Saint-Trond
©BELGA
La Rédaction avec Belga

Le conseil communal de Saint-Trond a discuté lundi soir de l'enquête menée par l'agence flamande d'audit (Audit Vlaanderen) à propos de la bourgmestre de cette ville limbourgeoise, Veerle Heeren. Cette dernière avait fait un pas de côté au mois de mai après avoir transgressé le code déontologique en obtenant un passe-droit pour sa propre vaccination et celle de ses proches contre le coronavirus. Les partenaires de la coalition N-VA et Open Vld disent attendre, à présent, le rapport du gouverneur Jos Lantmeeters et la décision du ministre flamand Bart Somers (Open Vld) avant de statuer. Mais pour le parti d'opposition Vooruit, Heeren "n'a plus l'autorité morale pour rester". Audit Vlaanderen avait décidé d'effectuer un audit sur la vaccination de Veerle Heeren, après avoir appris qu'elle s'était fait vacciner prématurément, ainsi que des personnes de son entourage. Le rapport a d'abord été présenté à huis clos, lors du conseil communal. Ensuite une lecture du rapport a été faite en séance publique, où chaque partie a pu s'exprimer.

Selon le parti d'opposition Vooruit, le rapport d'audit pointe "une grave erreur déontologique" commise par la bourgmestre Veerle Heeren. Généralement, "l'occasion fait le larron, mais ici, c'est le larron qui a fait l'occasion". Un système arbitraire et clientéliste a été créé dans le centre de vaccination. Et la bourgmestre a une responsabilité écrasante à cet égard", a déclaré le chef de groupe Gert Stas. "Il ne s'agit pas seulement de vous et des autres personnes que vous avez favorisées, mais des milliers de vaccins qui n'ont peut-être pas été distribués aux gens qui en avaient le plus besoin. L'enquête actuelle ne vous disculpe pas. Au contraire. Maintenant, faites ce qui est nécessaire, et laissez la ville aux mains de quelqu'un d'autre."

Les partenaires de la coalition N-VA et Open Vld disent attendre le rapport du gouverneur Jos Lantmeeters et la décision du ministre flamand Bart Somers. "Nous avons pris note de l'audit et nous gardons confiance en cette coalition", a déclaré le premier échevin Jelle Engelbosch (N-VA), qui a temporairement repris la fonction mayorale.

Sur le même sujet