Maxime Prévot en faveur de l'obligation vaccinale pour l'ensemble de la population: "C’est un débat que l’on doit avoir sans tabou"

Le président du cdH ne veut pas faire de distinction entre les différents secteurs professionnels.

Maxime Prévot en faveur de l'obligation vaccinale pour l'ensemble de la population: "C’est un débat que l’on doit avoir sans tabou"
©Reporters / QUINET
E.L

Invité sur le plateau de LN24 ce mercredi matin, le président du cdH Maxime Prévot a ouvertement plaidé en faveur de l'obligation de la vaccination pour l'ensemble de la population.

Interrogé sur la nécessité de rendre la vaccination obligatoire pour le corps professoral, le bourgmestre de Namur a estimé qu'il ne fallait pas "cibler certains secteurs plus que d'autres".

"Je pense normal que les formations politiques, dans ce pays comme en Europe, aientd'abordprivilégié la démarche d'adhésion volontaire à la vaccination, ce qui a d'ailleurs été le cas du cdH. Mais aujourd'hui, je suis convaincu que cette démarche a montré ses limites", a détaillé Maxime Prévot. Et de poursuivre: "On doit pouvoir aborder sans tabou la question de la vaccination obligatoire pour l'ensemble des catégories professionnelles et de la population".

"Pour étouffer le virus"

Selon l'humaniste, l'éradication du virus passe inévitablement par un taux de vaccination important: "Si nous voulons tourner réellement la page du virus et éviter que nous soyons encore des années confrontés à une situation comme celle-ci, il faut atteindre un taux de vaccination suffisamment élevé au sein de la population, pour progressivement étouffer le virus".

Maxime Prévot a notamment justifié sa position en mettant en avant le "combat du bien commun" face aux libertés individuelles.

Sur le même sujet