Verlinden défend l’action du fédéral lors des inondations : "J’entends des critiques et il y a certainement des leçons à tirer"

La rentrée parlementaire n’aura lieu qu’en octobre. Mais, ce 1er septembre, la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), était déjà attendue pour une session un peu particulière en commission Intérieur de la Chambre. Au menu : la gestion des inondations au moment où les précipitations touchaient une partie du pays, ainsi qu’après la catastrophe.

De nombreux députés - majorité et opposition - s'interrogeaient quant aux actions et aux décisions prises par le gouvernement fédéral. La lenteur du déploiement de l'aide a notamment été pointée du doigt avec, en ligne de mire, la réforme de la protection civile menée par l'ancien ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA). Le nombre de casernes a en effet été réduit de six à deux, à Braschaat (province d'Anvers) et à Crisnée (province de Liège). Annelies Verlinden a cependant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet