Conner Rousseau ne veut plus de restrictions pour les personnes vaccinées: "90% de la population ne devrait pas être punie pour quelques égoïstes"

Conner Rousseau n'y est pas allé de main morte mercredi soir dans le studio de ‘De Afspraak’.

Conner Rousseau ne veut plus de restrictions pour les personnes vaccinées: "90% de la population ne devrait pas être punie pour quelques égoïstes"
©Bernard Demoulin

Le socialiste flamand estime que les personnes vaccinées ne doivent plus être pénalisées, en cas de rebond épidémie."Si dans le pire des cas, de nouvelles restrictions contre le coronavirus sont nécessaires, les personnes vaccinées devraient pouvoir compter sur une liberté plus absolue. Je ne tolérerai pas que plus de 90% de la population soient punies en Flandre à cause de gens égoïstes et qui ne pensent pas au bien commun".

La déclaration du président du Vooruit est claire: les personnes qui n'ont pas été vaccinées ne doivent gâcher la vie de celles qui ont pris leurs responsabilités. Si la situation épidémiologique devait à nouveau s'aggraver, une distinction doit donc être faite entre les deux groupes, selon lui.

"Le Covid Safe Ticket est très simple d'utilisation. Nous pourrions ensuite déployer ce système dans de nombreux autres endroits, tels que des restaurants et des centres commerciaux"

, a-t-il déclaré.

"A Bruxelles, ça a déjà été plaidé. Ceux qui ont fait preuve de solidarité sont ainsi récompensés de leurs efforts."

Conner Rousseau est un peu préoccupé par Bruxelles. "Ans Persoons, notre échevin à Bruxelles, proposera la semaine prochaine un plan pour motiver plus de jeunes. Une obligation générale de vacciner (comme le propose le cdH, NDLR) ne me semble pas nécessaire, mais je suis ouvert à tout débat."