Marie Christine Marghem sur la sortie du nucléaire: "On sera obligé de maintenir certains réacteurs"

Ce jeudi dans "Il faut qu'on parle", Maxime Binet recevait Marie Christine Marghem, ancienne ministre de l’énergie pour parler du nucléaire et du prix de l'électricité qui n'a jamais été aussi élevé.

Vous l'avez certainement remarqué au moment de payer votre facture: l'électricité n'a jamais coûté aussi cher en Belgique. Le risque est que cette facture ne baisse pas tout de suite. Experts de l'énergie et politiques sont divisés sur le coût de la sortie du nucléaire. Pour Marie Christine Marghem, ancienne ministre de l'énergie, un des enjeux mondiaux est la diminution de gaz à effet de serre: "Il faut utiliser des actifs et des centrales qui produisent très peu de CO2. Le nucléaire en produit très peu et est donc une solution."

Sans le nucléaire, la facture d'électricité des Belges va-t-elle vraiment augmenter? "Elle va augmenter car plus vous avez de renouvelable qui est soutenu par la facture d'électricité, plus celle-ci va augmenter. L'intervention nouvelle d'un mécanisme de soutien, pour remplacer les centrales nucléaires, va entraînerla construction de nouvelles centrales qui ne sont pas encore amorties, qu'on va donc devoir payer au prix plein avec le soutien du consommateur. Selon différentes études, le coût s'élèverait à environ 91-98€ en plus pour le consommateur sur sa facture annuelle."

On a jusqu'au mois de novembre pour savoir si la Belgique va sortir du nucléaire, l'agenda est-il trop serré? "A partir du moment où on sait depuis 2003 qu'en Belgique on a décidé d'en sortir en 2025, on aurait dû commencer tout de suite. Ce n'est que bien tard que les gouvernements ont commencé à imaginer une sortie progressive. Quand on s'est mis en route trop tard, on a brusqué cette sortie ordonnée. On sera obligé de maintenir certains réacteurs, pour des raisons de sécurité d'approvisionnement et aussi parce qu'il est important d'avoir un mix électrique qui est de plus en plus décarboné et le nucléaire est une solution."