Karine Lalieux : "Toutes les mesures que je mets sur la table sont pour tous les travailleurs, y compris les indépendants"

La ministre des Pensions a présenté vendredi sa proposition de réforme. Ce dimanche elle la défendait sur le plateau de RTL-TVI.

Karine Lalieux : "Toutes les mesures que je mets sur la table sont pour tous les travailleurs, y compris les indépendants"
©JC GUILLLAUME

Karine Lalieux, la ministre fédérale socialiste des Pensions a présenté sa proposition de réforme vendredi dernier. Revalorisation de la pension minimum, pension anticipée possible, pension à mi-temps envisageable... La proposition est désormais sur la table des négociations. Et elle ne plaît pas à certains dans l'opposition, mais aussi au sein du gouvernement fédéral.

La ministre était présente dans l'émission "C'est pas tous les jours dimanche". L'occasion de défendre sa proposition qui selon elle, permet de réparer des "injustices sociales.""Toutes les mesures que je mets sur la table sont pour tous les travailleurs y compris les indépendants. Il faut que, quelque soit leur statut, les travailleurs puissent vivre dignement. Mais il faudra augmenter le taux d'emploi et de productivité pour y arriver", explique la socialiste.

Dans cette proposition de réforme, on trouve plusieurs lignes sur les métiers lourds. "Prendre une pension anticipée après 42 ans de carrière est déjà une première réponse mais ce n'est pas suffisant", insiste Karine Lalieux. "Avec les partenaires sociaux, on va travailler sur la pénibilité. Nous voulons voir quelles sont les incidences de certains métiers notamment sur les maladies professionnelles. Sur cette base là, nous devrons sans doute faire des aménagements de fin de carrière. Il faut faire la différence entre nos métiers et de ceux qui travaillent à la chaîne."

Sur le même sujet