Kristof Calvo veut plafonner les dépenses des partis politiques sur les réseaux sociaux: "Les montants actuels sont dingues"

Pour le député fédéral, les partis flamands dépensent trop en publicité.

Kristof Calvo veut plafonner les dépenses des partis politiques sur les réseaux sociaux: "Les montants actuels sont dingues"
© Belga

Il y deux semaines, le Standaard révélait le classement des dépenses des politiciens sur les réseaux sociaux. La N-VA de Bart De Wever est arrivée en tête de liste, en ayant dépensé pas moins de 225.411 euros durant la première moitié de 2021 pour faire la promotion de sa page Facebook et Instagram, indiquaient nos confrères flamands. Quatre autres politiciens flamands figuraient parmi le top 5 de ce classement européen.

Une révélation qui avait suscité la polémique. Sur Radio 1 ce mardi matin, le député fédéral Kristof Calvo (Groen) a déclaré vouloir instaurer "un plafond sur la publicité politique sur les réseaux sociaux", dans le cadre des projets de loi Groen-Ecolo sur "l'innovation démocratique".

Un tel encadrement existe déjà en période électorale, mais les écologistes flamands et francophones souhaitent également le mettre en place en dehors de ces périodes. "Les montants actuels sont dingues. Selon une enquête européenne, les politiciens flamands sont les plus dépensiers en propagande politique dans toute l'Europe", a déclaré Calvo.

"En 2020, les partis belges ont dépensé un total de 10 millions d'euros en publicités. C'est plus qu'aux Pays-Bas lors d'une année électorale", a insisté le député. Selon les Verts, cela doit prendre fin : "Nous voulons créer des règles du jeu équitables avec un plafond, où chacun a encore la possibilité de défendre son projet politique", a-t-il expliqué.

Le parti veut également mettre fin au droit des anciens ministres de faire appel aux salariés d'Etat après leur départ à la retraite.