Le bourgmestre de Vilvorde veut un pass sanitaire pour les établissements horeca qui le souhaitent: "Cela devient délicat"

Hans Bonte est favorable à l'introduction d'un pass sanitaire à Vilvorde, pour les salles de sports ou les établissements horeca qui le désirent.

Le bourgmestre de Vilvorde veut un pass sanitaire pour les établissements horeca qui le souhaitent: "Cela devient délicat"
© BELGA
J.Co.

Ce mardi soir, un accord de principe est intervenu sur l’élargissement du Covid safe ticket dans la capitale à partir du 1er octobre. Il pourrait être validé par le Comité de concertation du 17 septembre prochain. Il serait d'application dans les bars, restaurants, discothèques dès 16 ans. Pour les événements de plus grande ampleur, le pass sanitaire pourrait même être demandé dès 12 ans.

La mesure forte sera-t-elle limitée à la Région de Bruxelles-Capitale ? Tout cela devra encore être défini, mais le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (Vooruit), a déjà déclaré dans HLN qu'il aimerait introduire les mêmes mesures dans sa commune située en périphérie bruxelloise, où le taux de vaccination atteint 60% des habitants. "Nous sommes à la traîne en matière de vaccination, nos chiffres sont beaucoup plus bas que dans le reste de la Flandre, même si on est un peu plus haut qu'à Bruxelles", avoue-t-il, reconnaissant un taux d'infection "très élevé". "Cela devient délicat dans les écoles et les entreprises. Nous devons utiliser tous les outils en notre possession pour augmenter ce taux de vaccination et le Covid Safe Ticket peut constituer une solution. Mais cela ne veut pas dire que je le veux coûte que coûte partout à Vilvorde".

Hans Bonte ajoute que de nombreux établissements de sa commune sont prêts, selon lui, à exiger un pass à leurs clients. Et qu'il aimerait permettre à ceux qui le désirent d'utiliser le Covid Safe Ticket.

Sur le même sujet