Les francophones ne veulent plus être "demandeurs de rien" lors de la prochaine réforme de l'État

En coulisse, les francophones prépare la prochaine réforme de l’État, qui aura lieu probablement en 2024.

Les francophones ne veulent plus être "demandeurs de rien" lors de la prochaine réforme de l'État
©BELGA
Les francophones veulent sortir du positionnement stérile dans lequel ils se sont enfermés par le passé et ne plus être "demandeurs de rien" lorsque la prochaine négociation institutionnelle aura lieu, a priori en 2024. "Oui, c'est le plan", confirment plusieurs interlocuteurs. Selon l'un d'eux, "on ne va...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité