"Plus juste et plus durable": avant même l'annonce officielle, Georges Gilkinet dévoile les grandes lignes de l'accord sur le budget

Georges Gilkinet (Ecolo), ministre de la Mobilité, se réjouit d'un budget "responsable où la sécurité environnementale, la justice fiscale et sociale mettent notre pays sur la voie de la transition".

"Plus juste et plus durable": avant même l'annonce officielle, Georges Gilkinet dévoile les grandes lignes de l'accord sur le budget
©BELGA

Aucune annonce officielle n'a encore été faite, mais un accord sur le budget fédéral a semble-t-il été trouvé dans la nuit de lundi à mardi. Un dossier apparaît encore comme compliqué à valider, celui sur le travail de nuit dans le commerce électronique. Mais pour le reste, "les grandes lignes du budget ont été tracées", confirme le Vice-premier ministre et ministre de la Mobilité Georges Gilkinet, dans un communiqué publié ce mardi matin.

Il se réjouit de voir que le gouvernement fédéral a opté pour "de la justice fiscale et sociale": "Un réel changement de politique est sur les rails : les épaules les plus larges soutiendront les plus fragiles par des contributions plus justes. Après l’augmentation des salaires minimums et des allocations les plus basses, une revalorisation des bas et moyens salaires est en route. La sécurité environnementale est au cœur d'une politique tournée vers l'avenir, notamment pour le climat, l'énergie et la mobilité".

L'objectif du "gouvernement du Climat", comme le nomme Georges Gilkinet, sera de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 % pour 2030 et d’atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050. Pour atteindre cela, la mobilité "constituera un levier essentiel", car 250 millions seront investis dans les rails et dans les trains. "Ces investissements permettront de voir plus de trains rouler, des gares plus accessibles, contribueront à l’objectif de doublement du volume des marchandises transportées par rail et un renforcement de la ligne internationale Bruxelles-Luxembourg", détaille encore le Vice-premier. "Ce gouvernement a clairement choisi la mobilité durable, pour plus de trains, moins de camions et moins d’avions. Et je m’en réjouis !".

Georges Gilkinet souligne enfin que "les politiques nouvelles et les investissements seront financés notamment par la correction de systèmes fiscaux inéquitables et inefficaces, par une contribution plus juste des footballeurs professionnels ou encore des cadres étrangers vivant en Belgique, par des contributions plus équitables face aux coûts environnementaux de la mobilité", citant comme exemple une compensation CO2 sur les voyages en avions ou encore la diminution progressive des avantages fiscaux sur le diesel professionnel.