Une conférence interministérielle se penchera sur l'Exécutif des musulmans de Belgique

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne réunira une conférence interministérielle pour aborder la situation tourmentée de l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), a affirmé mardi le ministre flamand des affaires intérieures, Bart Somers, qui avait réclamé cette réunion à son collègue du Fédéral.

Une conférence interministérielle se penchera sur l'Exécutif des musulmans de Belgique
©BELGA

L'organe, qui représente le temporel du culte islamique auprès des autorités publiques, est en proie à de fortes dissensions internes, à des accusations d'ingérences étrangères et à des soupçons de mauvaise gestion, tandis que son président a été épinglé dans un rapport de la Sûreté de l'État pour son rôle d'administrateur d'une mosquée limbourgeoise qui serait proche d'une asbl extrémiste, ce que l'intéressé réfute.

Le ministre Van Quickenborne (Open Vld) a demandé un audit complet de l'organisme, qu'il a mis en demeure à deux reprises. Un retrait de la reconnaissance officielle de l'EMB ne serait pas exclu.

Bart Somers (Open Vld lui aussi), interrogé mardi sur le sujet au parlement flamand, a déjà plaidé par le passé pour la création d'une chambre flamande au sein de l'EMB. Une réunion des ministres de Belgique ayant les cultes en charge serait une première, selon lui. "Nous pourrions alors évaluer l'impact du dysfonctionnement de l'Exécutif des musulmans pour les responsables régionaux, de manière à agir ensemble", a-t-il commenté, interrogé par un élu VB.

M. Van Quickenborne a confirmé l'information en fin de journée. "Notre confiance dans l'Exécutif des musulmans s'amenuise. Nous avons déjà fait de gros efforts au niveau fédéral pour travailler avec eux l'année dernière. Nous leur avons demandé de faire le ménage, de mettre de l'ordre. Ils n'ont pas répondu. Et bien sûr, nous ne pouvons pas accepter cela. C'est pourquoi nous allons joindre nos forces, avec les différents gouvernements du pays, afin de dégager une approche commune et d'envoyer un signal fort", a commenté le vice-Premier Open Vld.

Sur le même sujet