Le CD&V est à l’aise dans la Vivaldi, mais reste en danger: pourquoi?

Les chrétiens-démocrates flamands ne voulaient pas gouverner au fédéral sans la N-VA, mais le centrisme de la coalition actuelle leur convient. Ce confort relatif est toutefois un danger pour le CD&V, qui, ne devant pas faire entendre sa voix, devient invisible.

Le CD&V est à l’aise dans la Vivaldi, mais reste en danger: pourquoi?
©BELGA
Longtemps combattue, la Vivaldi semble finalement convenir au CD&V. Pour attirer ce parti au sein de la majorité fédérale, les socialistes, les libéraux et les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet