Sortie du nucélaire : l'avis du CSS permet d'objectiver le débat sur la sortie du nucléaire

Le nouvel avis du Conseil supérieur de la Santé (CSS) sur le rôle de l'énergie nucléaire en tant que source d'énergie durable permet d'objectiver davantage le débat sur la sortie du nucléaire, a réagi lundi la ministre fédérale de l'Energie, Tinne Van der Straeten (Groen).

Sortie du nucélaire : l'avis du CSS permet d'objectiver le débat sur la sortie du nucléaire
©Jean Luc Flemal

Dans son avis, le CSS estime notamment que "l'énergie nucléaire, telle qu'actuellement déployée, ne répond pas, sur le plan environnemental, éthique et sanitaire, aux principes du développement durable". Il y juge également que l'arrêt des centrales nucléaires est possible en Belgique pour un coût relativement limité, y compris en termes d'impact CO2.

"La crise du corona nous a appris à prendre au sérieux le point de vue des experts et à mener une politique basée sur les preuves. L'avis du CSS a d'autant plus de valeur qu'il est rédigé par un groupe diversifié d'experts du nucléaire, d'ingénieurs, de toxicologues et de philosophes", a souligné la ministre de l'Energie.

"La politique énergétique fédérale est basée sur des faits et des chiffres. Cet avis nous permettra de l'objectiver davantage", a-t-elle ajouté.