“Une approche sur mesure pour le demandeur d'emploi est la clé de la réussite”, estime le roi Philippe lors de sa visite au Danemark

Le Danemark se distingue par une approche dynamique du marché du travail qui lui permet d’afficher un taux d’emploi de 78 %, proche du niveau de 80 % que la Belgique souhaite atteindre d’ici 2030.

“Une approche sur mesure pour le demandeur d'emploi est la clé de la réussite”, estime le roi Philippe lors de sa visite au Danemark
©Belga

“Je suis ravi d'être de retour au Danemark quatre ans après la visite d'État réussie dont nous gardons tant de bons souvenirs.”

Le roi Philippe est entré, mardi matin, dans le vif du sujet de sa visite de travail au Danemark centrée sur la thématique de l’emploi. “La question est de savoir comment augmenter le taux d'emploi ? Quel type d'outil ou d'incitant est essentiel pour atteindre cet objectif ?”, a-t-il résumé dans un discours introductif donné au ministère de l’Emploi danois, en présence notamment des quatre ministres belges de l’Emploi.

“Nous sommes tous d'accord pour dire qu'une approche sur mesure pour le demandeur d'emploi est la clé de la réussite : une approche où chaque individu, chaque citoyen, peut déployer ses talents et son expertise à travers un large éventail de possibilités d'apprentissage, y compris par la formation professionnelle en alternance. L'apprentissage tout au long de la vie devrait être la norme dans l'avenir.”

De la place pour tout le monde

Le Danemark se distingue par une approche dynamique du marché du travail qui lui permet d’afficher un taux d’emploi de 78 %, proche du niveau de 80 % que la Belgique souhaite atteindre d’ici 2030.

“Nous sommes impatients d'en savoir plus sur la manière efficace de combiner flexibilité et sécurité à travers votre concept de flexi-sécurité", a commenté le Roi, "et également sur la manière dont vous réussissez à réduire l'écart entre la demande d'emploi et l'offre d'emploi” (entre autres grâce à une politique de formation permanente des travailleurs).

“Je suis convaincu qu'il y a de la place pour tout le monde dans notre société, a conclut le chef de l’État. Que la technologie est essentielle en temps de crise, mais qu'elle doit être complétée par des compétences humaines. Pour l'avenir des métiers, je suis convaincu qu'il y a plein d'opportunités.”

La journée de la délégation belge se poursuivait par une visite de l’entreprise pharmaceutique Novo Nordisk, avant une rencontre avec les partenaires sociaux danois (patrons et syndicats).

Sur le même sujet