COP 26: De Croo appelle à la coopération entre entités fédérées

Le Premier ministre Alexander De Croo a appelé jeudi à la Chambre à la coopération entre les entités fédérées, alors que la conférence internationale sur le climat COP 26 débute dimanche à Glasgow, en Ecosse.

COP 26: De Croo appelle à la coopération entre entités fédérées
©FLEMAL JEAN-LUC
BELGA

Le gouvernement fédéral a approuvé le 8 octobre les "ambitions et engagements" de la politique climatique fédérale pour la période 2021-2030. Celle-ci prévoit une trajectoire de réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à l'année de référence 1990. Les négociations sur la répartition des efforts climatiques ("burden sharing") entre le fédéral et les trois Régions sont par contre toujours en cours. L'accord précédent remonte à la fin 2015 et porte sur la période 2013-2020.

À la Chambre, plusieurs députés se sont inquiétés de cette absence d'accord. "À trois jours de cette COP historique, les engagements de la communauté internationale restent largement insuffisants, et certains pays s'apprêtent à arriver les mains vides. Ce qui est le cas de la Belgique, à cause de l'incapacité de la Flandre à jouer sa juste part dans la répartition des efforts. Or, venir sans accord à la COP est une gifle aux victimes du changement climatique, à nos enfants et aux générations futures", a lancé Séverine de Laveleye (Ecolo).

Combien de visions différentes allez-vous défendre à Glasgow ?", s'est interrogée Catherine Fonck (cdH). "Vous devez reprendre la main, convoquer les quatre ministres du climat et forcer un accord ." La députée humaniste a contesté le point de vue formulé par Ecolo. "J'entends certains pointer un parti. Mais ce même parti, la N-VA, était déjà autour de la table lors des négociations pour la COP21... et un accord avait pu être trouvé".

Dans sa réponse, Alexander De Croo a indiqué attendre les dernières délibérations des différents gouvernements avant de concrétiser son appel à la coopération. Certains conseils des ministres régionaux ont en effet lieu vendredi. "Si on opte pour la coopération, nous pourrons atteindre nos objectifs. Aucun pays seul ne pourra le faire et aucune région seule ne pourra non plus le faire", a-t-il souligné.