À Bruxelles, les citoyens veulent pouvoir intervenir dans la gestion des crises

36 Bruxellois tirés au sort et 10 députés ont rédigé en ce sens 22 recommandations.

À Bruxelles, les citoyens veulent pouvoir intervenir dans la gestion des crises
©JC Guillaume
La conclusion qui ressort du rapport rédigé de concert par les 36 Bruxellois tirés au sort et par les 12 députés (moins deux PTB qui ont choisi de boycotter le processus) est sans appel : le citoyen veut que les décideurs politiques le consultent régulièrement lorsqu’ils sont amenés à prendre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité