"Nous voulons l'indépendance de la Flandre, pas le confédéralisme": les jeunes N-VA, encore plus radicaux que leur parti?

"Nous ne sommes pas contre le confédéralisme, mais nous ne voulons pas nous arrêter là", estiment les jeunes N-VA.

"Nous voulons l'indépendance de la Flandre, pas le confédéralisme": les jeunes N-VA, encore plus radicaux que leur parti?
©BELGA
E.L

Réunie en congrès ce week-end à Anvers, la "Jong N-VA", l'association rassemblant les jeunes nationalistes flamands, affiche des ambitions claires. "Nous optons résolument pour l'indépendance de la Flandre. Pas pour le confédéralisme", a lancé sur Twitter Jeroen Bergers, président des jeunes N-VA de Vilvorde en amont du congrès.

La volonté d'une indépendance de la Flandre apparaît d'ailleurs noir sur blanc dans les statuts de l'association. "La création de la République indépendante de Flandre est l'objectif principal des jeunes N-VA", peut-on y lire.
Cet objectif va plus loin que le projet de confédéralisme actuellement porté par les troupes de Bart De Wever, pour qui l'indépendance reste toutefois le but ultime. Mais pour arriver à ses fins, le parti parent reste lui davantage prudent et estime vouloir fonctionner par "étapes": "Le chemin pour parvenir à l'indépendance est jalonné d'étapes et doit être parcouru dans le respect de la démocratie", peut-on ainsi lire sur le site de la N-VA.

Les jeunes N-VA, eux, sont plus directs: "Nous ne sommes pas contre le confédéralisme, chaque pas vers plus d'autonomie est une bonne chose, mais nous ne voulons pas nous arrêter là", insiste le président Viktor Rooseleer auprès de nos confrères de De Morgen. "Nous ne nous enfermons pas non plus dans une manière particulière d'atteindre l'indépendance. Nous sommes des légalistes et nous pensons que, par exemple, une déclaration d'indépendance est possible au Parlement flamand si elle bénéficie d'un large soutien démocratique. C'est très important pour nous."

Bruxelles, "ville flamande à part entière"

Le groupement, qui prétend être la plus grande organisation politique de jeunes en Flandre et qui est présent dans pas moins de 90 villes flamandes, a également pour mission de se réapproprier Bruxelles. Dans l'idéal des jeunes N-VA, notre capitale est en effet transformée en une "ville flamande à part entière" dotée de pouvoirs propres en tant que métropole.

Sur le même sujet