Anuna De Wever médusée par le discours d'Alexander De Croo à la COP26: "Incroyable autant de clichés"

La COP26 qui réunit actuellement les dirigeants mondiaux à Glasgow, en Écosse, pour un sommet sur le climat a été l'occasion pour le Premier ministre belge Alexander De Croo de s'exprimer sur le sujet. Son allocution a cependant déçu l’initiatrice du mouvement Youth for Climate Belgium, Anuna De Wever: "Des soupirs et des rires d'incrédulité face aux nombreux clichés."

Anuna De Wever médusée par le discours d'Alexander De Croo à la COP26: "Incroyable autant de clichés"
©BELGA/AFP

Ce mardi 2 novembre, notre Premier ministre Alexander De Croo a pris la parole lors du sommet des chefs d'État à la tribune de la COP 26 à Glasgow. Son discours été précédé par une rencontre avec divers mouvements écologistes, dont Youth for Climate Beligum avec l'une de ses figures de proue, Anuna De Wever.

L’activiste s'est exprimée aujourd'hui dans sa chronique de la Gazet van Antwerpen. Le moins que l'on puisse dire est que les propos d'Alexander De Croo n'ont pas trouvé écho auprès de la jeune militante:

"Nous avons clairement indiqué dès le début que nous n'étions pas intéressés par ses discours sur les éoliennes, l'innovation et l'hydrogène, bien qu'il en ait finalement parlé cinq fois ", écrit-elle. "Au lieu de cela, nous lui avons demandé d'être honnête et de dire ce que cela signifie vraiment, non seulement lors de cette réunion privée, mais aussi plus tard dans la journée dans son discours en tant que chef de l'État", détaille Anuna De Wever.

"Plus tard dans la journée, nous nous sommes tous assis autour d'un écran d'ordinateur pendant son discours, espérant une étincelle d'ambition et de sincérité concernant les objectifs de la Belgique. Mais peu de nouvelles sont sorties, nous avons eu des soupirs et des rires d'incrédulité à cause des nombreux clichés dans le discours du Premier ministre", conclut-elle, visiblement désenchantée.

Sur le même sujet