Avec seulement 11% de femmes ambassadrices, la Belgique est le plus mauvais élève du monde, derrière le Chili et le Khirgizistan

Un rapport publié fin octobre démontre que l'égalité des genres est loin d'être acquise dans le domaine de la diplomatie.

Avec seulement 11% de femmes ambassadrices, la Belgique est le plus mauvais élève du monde, derrière le Chili et le Khirgizistan
©Shutterstock

Pourtant plus avancée que d'autres pays en termes d'égalité des sexes, la Belgique est à la traîne dans le secteur diplomatique. En effet, selon le classementShecuritypublié fin octobre et relayé par la RTBF, la Belgique est le pays qui compte le moins de femmes ambassadrices.

Le rapport, qui a collecté les données diplomatiques de 104 pays du monde entier, indique en effet que seuls 11% des postes d'ambassadeurs belges étaient occupés par des femmesen 2020, contre une moyenne mondiale de 25,5%. Même le Kirghizistan (13%) et le Chili (14%) font mieux que la Belgique.

La tête du classement est quant à elle occupée par la Finlande, où 47,6% sont des femmes. L'Autriche trône à la deuxième place (45%), juste devant la Lettonie (39,5%). En moyenne, parmi les pays membres de l'Union européenne, 31,7% des postes d'ambassadeurs sont occupés par des femmes.

L'égalité dans... 249 ans!

Seule consolation, la Belgique a tout de même légèrement amélioré son score par rapport à l'an passé: en 2019, la Belgique ne comptait que 10,8% de femmes ambassadrices.

Toutefois, selon les projections du rapport, au rythme actuel, il faudrait attendre 249 ans avant que notre pays atteigne l'égalité hommes-femmes dans ce domaine.

Néanmoins, il faut tout de même reconnaître que sur la scène politique interne, la Belgique fait figure de bonne élève. Avec 41% de femmes représentées au Parlement fédéral, elle fait mieux que la moyenne européenne fixée à 39,5%.

Sur le même sujet