Pourquoi les sans-papiers ne parviennent plus à ébranler la Vivaldi

Les espoirs des sans-papiers se heurtent aux décisions négatives de l’Office des étrangers. Les représentants dénoncent une trahison et veulent en faire une question de gouvernement. L’exécutif reste discret. Signe que la question l’embarrasse.

Pourquoi les sans-papiers ne parviennent plus à ébranler la Vivaldi
©BELGA
T.G. et A. C.
Les espoirs sont douchés. Depuis quelques jours, les premières réponses aux demandes de régularisation des sans-papiers ex-grévistes de la faim arrivent au compte-gouttes. Sur la vingtaine d’avis rendus jusqu’à présent, la très grande majorité...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet