Exposition universelle : Elio Di Rupo espère pouvoir continuer à travailler sous l'enseigne belge

Lors de la semaine flamande à l'Exposition universelle de Dubaï à la fin du mois d'octobre, le ministre-président régional Jan Jambon avait fait part de son souhait d'un pavillon exclusivement flamand lors de la prochaine exposition internationale.

Une volonté que ne partage visiblement pas son homologue wallon, Elio Di Rupo. "La Flandre est une région brillante. Mais en matière de branding, de réputation à l'international, ce qui arrive en premier, c'est Bruxelles, suivi de la Belgique puis seulement de la Flandre et de la Wallonie", a-t-il souligné dimanche en marge de l'ouverture officielle de la semaine Wallonie-Bruxelles au pavillon belge.

Conçu par l'architecte louviérois Vincent Callebaut et construit par le groupe Besix, ce dernier affiche indéfectiblement les couleurs belges, avec peu de place distinctive réservée aux Régions.

"J'espère vraiment qu'on pourra continuer à travailler sous l'enseigne belge", a conclu Elio Di Rupo.

Le pavillon belge représente un budget de quelque 16,5 millions d'euros, à charge du fédéral et des entités fédérées, dont notamment 2,6 millions pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles.


Sur le même sujet