"Oui, il y a une nostalgie du 3e Reich": Denis Ducarme "pétrifié" par les révélations du Comité R à la chambre

Les propos de Denis Ducarme ne sont pas très rassurants.

"Oui, il y a une nostalgie du 3e Reich": Denis Ducarme "pétrifié" par les révélations du Comité R à la chambre
©JC GUILLAUME
Belga

Durant la semaine dernière dernière, des perquisitions ont été menées par les autorités auprès des militaires francophones. Certains d'entre eux étaient suspectés d'avoir des accoutumances avec l'extrême droite. Ce lundi, le président du Comité R s'adressait aux députés à la chambre pour livrer plus d'informations sur le sujet.

Denis Ducarme, invité ce matin sur LN24, a confié qu'il avait eu connaissance d'informations "pétrifiantes". "Il y a des suspicions d’actions extrémistes chez plusieurs militaires. On parle évidemment d’une minorité mais pas non plus d’un phénomène isolé.Il faut donc une vigilance accrue dans ce domaine", confie le député MR.

Ce dernier affirme que l'idéologie d'extrême droite est encore bien présente, et ce même au sein de nos casernes. "Oui, il y a une nostalgie du 3e Reich. Il va falloir d’une part être plus vigilant et d’autre part mettre plus de moyens", confie-t-il, lui qui estime qu'il n'y a pas assez d'effectif pour traiter les dossiers liés à l'extrême droite.

"Il est clair que j’attends des déclarations et des actes. Quand on a accès a des armes, à des renseignements, il faut être plus vigilant encore", a également lancé Denis Ducarme.