À quelques heures du Codeco, le PS et la N-VA s'accordent sur un point: "Nous nous y opposons catégoriquement"

Le PS s'oppose catégoriquement au port du masque obligatoire pour les élèves de moins de 12 ans, a-t-il fait savoir mardi à la veille du comité de concertation.

À quelques heures du Codeco, le PS et la N-VA s'accordent sur un point: "Nous nous y opposons catégoriquement"
©BELGAIMAGE/REPORTERS

Les experts du GEMS, qui conseillent le gouvernement, préconisent le port du masque à partir de 9 ans dans les écoles afin d'endiguer la propagation du coronavirus, même si un rapport de l'institut de Santé publique Sciensano de la fin du mois concluait à l'absence de preuve scientifique suffisante pour imposer une telle mesure.

"Nous nous opposons catégoriquement au port du masque en-dessous de 12 ans. Il y a déjà pas mal d'obligations dans l'enseignement et le consensus scientifique sur ce point fait défaut. Et s'il n'y a pas de démonstration scientifique, il faut privilégier l'apprentissage des enfants. Or, le port du masque a un impact sur le bien-être des enfants, sur leur capacité d'expression et d'interaction, et donc d'apprentissage. C'est déjà compliqué pour les élèves du secondaire, ça le sera encore plus en primaire", a expliqué le porte-parole du parti.

Le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), est sur la même longueur d'ondes. "L'obligation du masque à partir de 9 ans serait une mesure encore plus sévère que celles prises durant le confinement, plus sévère qu'avant la campagne de vaccination. Le port du masque pour un élève de 3e année durant 7 heures par jour a des conséquences importantes sur son processus d'apprentissage. Qui plus est, l'efficacité de la mesure baisse en fonction de l'âge car les masques n'ont d'effet que s'ils sont portés correctement", a-t-il fait remarquer.

Sur le même sujet