Alexander De Croo préface le Comité de concertation: "Nous voulons éviter de fermer certains secteurs"

A quelques heures du Comité de concertation, le Premier ministre a donné quelques précisions sur les mesures qui sont sur la table.

Alexander De Croo préface le Comité de concertation: "Nous voulons éviter de fermer certains secteurs"
©BELGA
E.L

Alors que le Comité de concertation doit se réunir ce mercredi afin de décider de nouvelles mesures pour enrayer la propagation du coronavirus sur notre territoire, le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a préfacé les grandes lignes de cette réunion au micro de VTM Nieuws.

Le libéral flamand a tout d'abord dit entendre la lassitude des Belges vis-à-vis de cet énième tour de vis. "Je comprends une partie de la déception. Nous sommes en automne et nous parlons à nouveau de mesures", a-t-il concédé. "Mais d'un autre côté, tout le monde voit qu'il y a plus de cas positifs. Plus de 500 lits sont occupés aux soins intensifs. Nous devons prendre des mesures pour que la situation ne s'aggrave pas trop", a-t-il mis en garde.

"Eviter de fermer certains secteurs"

Le Premier ministre a ainsi jugé que de nouvelles mesures dans "tous les domaines de la société" étaient nécessaires afin d'éviter la fermeture des entreprises, des écoles ou encore la mise à l'arrêt de certaines activités. "Nous devons faire en sorte que la vie puisse continuer, mais avec plus de prudence. C'est-à-dire utiliser davantage le masque buccal, en conjonction avec le Covid Safe Ticket, et réduire les interactions entre les personnes. Si nous faisons tout cela ensemble, il est tout à fait possible de ne pas devoir fermer certains secteurs".

Alexander De Croo a ensuite défendu l'obligation vaccinale du personnel soignant, officiellement entérinée en kern ce lundi soir, et a jugé que cette obligation ne devrait pas aggraver la pénurie du personnel hospitalier: "Je pense que la grande majorité du personnel- et c'est déjà le cas aujourd'hui - sera vaccinée. Je ne permettrai pas que la santé des patients soit mise en danger", a-t-il affirmé.

Concernant l'organisation d'événements entièrement réservés aux personnes vaccinées, une piste envisagée par certains, le Premier n'a pas voulu se positionner, affirmant qu'il était difficile d'anticiper une telle décision.

Pas de fermeture des discothèques en vue

L'un des points de crispation du Codeco de mercredi devrait concerner le monde de la nuit. Le rapport du Gems, divulgué lundi matin dans nos colonnes, préconise la fermeture des clubs et discothèques durant 3 à 4 semaines, avant d'éventuellement imposer un autotest négatif en plus de la vaccination pour entrer dans ce genre d'établissements.

Toutefois, selon le Premier ministre, une mise à l'arrêt du secteur n'est pas à l'ordre du jour: "Nous sommes en consultation avec le secteur pour voir quelles mesures sont nécessaires pour qu'ils puissent rester ouverts", a assuré Alexander De Croo. "La priorité n'est pas d'annuler les activités, mais de leur permettre de se poursuivre de manière plus sûre grâce à l'utilisation de mesures supplémentaires".

Sur le même sujet