Le MR charge Alain Maron sur la faille de Bruvax : "Son incompétence est totale"

Le parti libéral souhaite la fermeture immédiate de la plateforme.

Le MR charge Alain Maron sur la faille de Bruvax : "Son incompétence est totale"
©Montage Jean-Luc Flemal/JC Guillaume
V.d.T.

Ce lundi, l'association Charta 21 a alerté sur une faille concernant la plateforme Bruvax, qui permet de prendre rendez-vous pour la vaccination à Bruxelles. En simulant une prise de rendez-vous pour se faire vacciner sur le site Bruvax, la plateforme demande d'introduire un numéro national et un code postal bruxellois. Ensuite, le site indique immédiatement si la personne peut encore prétendre à une vaccination, ou n'est plus admissible car déjà vaccinée. Selon l'association, il s'agit d'une violation de données à caractère personnel. La faille bruxelloise serait une erreur de conception.

Pour le MR, cette faille ne peut pas perdurer plus longtemps. Le parti a demandé la convocation en urgence du ministre bruxellois de la Santé Alain Maron (Ecolo) devant le Parlement bruxellois.

Invité de Maxime Binet ce jeudi dans "Il faut qu'on parle" sur DH Radio, le président du MR bruxellois David Leisterh a exigé la fermeture de la plateforme. "Si vous aviez un bureau ouvert avec tous les dossiers médicaux des Belges consultables en version papier, ce serait un scandale. C'est pareil avec Bruvax ! La plateforme doit être immédiatement fermée et remplacée.", a-t-il déclaré.

Au même moment sur Twitter, le président du MR Georges-Louis Bouchez passait aussi à l'offensive. "Bruvax permet à chacun de connaître la situation vaccinale de tous les belges. Cette atteinte à la vie privée n'a pu être corrigée par Alain Maron dont l'incompétence est totale. Conformément au RGPD, nous exigeons la fermeture immédiate de Bruvax et la migration vers Qvax !", a-t-il tweeté.

"Il n'y a pas eu de faute"

Du côté du cabinet d'Alain Maron, il est hors de question de fermer la plateforme actuellement. "Nous attendons l'avis juridique définitif demandé par la Cocom avant de nous prononcer", explique le porte-parole d'Alain Maron. Celui-ci précise que le ministre reste disponible pour toutes les questions qui seraient posées par les parlementaires lorsque le parlement l'aura décidé.

La directrice du service hygiène de la Cocom Inge Neven était interrogée ce midi sur BX1. Celle-ci a déclaré qu'il n'y avait pas eu de faute, selon les avis juridiques reçus. "Le numéro de registre national d'un citoyen ne peut être utilisé sans son accord.", a-t-elle rappelé. "Au début de la campagne, vu les difficultés que beaucoup rencontraient dans la procédure d'inscription, nous avons voulu faciliter la prise de rendez-vous. Donc des pharmaciens par exemple pouvaient aider à inscrire les gens avec leur carte d'identité."

Une nouvelle version de Bruvax destinée à faciliter les inscriptions pour la troisième dose sera néanmoins prête dès demain, a-t-elle annoncé. Celle-ci laissera la possibilité pour les gens de choisir eux-mêmes s'ils s'inscrivent pour une première dose, une deuxième dose ou une dose de rappel.

Sur le même sujet