Horeca, boîtes de nuit, marchés de Noël, événements...: le Codeco prend des mesures strictes, "c'est extrêmement difficile"

Les autorités se sont réunies ce vendredi 26 novembre à 8h et ont décidé de resserrer la vis pour juguler la recrudescence épidémique.

Face à la détérioration de la situation épidémiologique, les autorités ont décidé de réunir d'urgence un nouveau Comité de concertation. Initialement prévue en janvier, la réunion a été avancée à ce vendredi 26 novembre à 8h. "Je vais plaider pour des mesures fermes qui entreront immédiatement en vigueur", avait prévenu Frank Vandenbroucke (Vooruit), ce jeudi à la Chambre.

Les discussions ont notamment été agitées au sujet de l'Horeca. Les débats ont duré près de quatre heures. Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a pris la parole à 13h.

"Nous constatons que le nombre de lits occupés en soins intensifs a doublé en une semaine. La ligne rouge a été dépassée et c'est bien sûr fort préoccupant", a regretté le Premier ministre. "Le deuxième constat, c'est : heureusement nous avons les vaccins. Heureusement, neuf adultes sur dix sont vaccinés. Si nous n'avions pas le vaccin, la situation aurait été beaucoup plus dramatique. Mais, malgré cela, la situation dans les soins de santé n'est pas tenable. On voit que les médecins généralistes sont complètement débordés et que la pression dans les soins intensifs monte."

Alexander De Croo a ajouté que la situation actuelle était pire que le scénario le plus alarmant qu'avaient présenté les experts. "Notre mission est très claire: nous devons prendre des actions pour réduire la pression dans les soins de santé", a continué le Premier ministre. "Le Codeco a décidé de travailler sur trois axes: la vaccination, les mesures structurelles pour baisser la pression sur les hôpitaux et un ensemble de mesures pour diminuer la transmission du virus."

1. Les vaccins

Ils restent une arme "redoutable", selon Alexander De Croo. "La vaccination complète réduit les risques d'admissions à l'hôpital de 88%", a-t-il pris en exemple pour illustrer son propos. "Une troisième dose augmente cette protection." Les autorités ont donc décidé d'accélérer le tempo dans l'administration de cette dose de rappel. Les ministres de la Santé se réuniront ce samedi pour mettre au point un plan au sujet de cette troisième dose.

"On a décidé d'ouvrir des centres de testing où l'on peut se rendre librement pour se faire tester", a expliqué Alexander De Croo. Les autorités veulent ainsi alléger le travail des médecins généralistes, qui ne devront plus être consultés pour les tests.

Les ministres de la Santé devront mettre au point une nouvelle méthode de testing.

La semaine prochaine, le 2 décembre, il sera possible de communiquer via un site web le nom des personnes avec lesquelles on a été en contact avant notre contamination. Il ne faudra donc plus attendre que le tracing contacte une personne positive.

3. Les règles sanitaires pour diminuer la transmission du virus

Elles entreront en vigueur ce samedi 26 novembre, à une exception près*. Elles seront valables pendant trois semaines.

- Il n'y aura plus de fêtes privées dans des salles, à l'exception des cérémonies de mariages et des funérailles. Les fêtes à domicile sont quant à elles toujours permises.

- L'Horeca devra fermer à 23 heures et les tables devront se limiter à six personnes (sauf pour les membres d'un ménage, qui peuvent être davantage à table).

- Les marchés de Noël devront fermer à 23 heures

- Les magasins de nuit devront également fermer à 23 heures

- Le monde de la nuit doit fermer ses portes

- Les compétitions sportives à l'intérieur se feront sans public (à l'exception des parents d'enfants)

-*Comme l'a mentionné le Premier ministre, il y a une exception pour les événements publics à l'intérieur. La nouvelle mesure n'entrera en vigueur que lundi. Seules les places assises seront autorisées (avec le CST et port du masque).

Trois actes importants pour rester en sécurité

Enfin, Alexander De Croo a tenu à revenir sur "trois consignes importantes", suggérant aux Belges de les suivre à la lettre. "Tout d'abord, limitez vos contacts. Nous n'allons pas vous donner de chiffre indicatif mais chacun peut prendre ses responsabilités. De préférence, rencontrez-vous à l'extérieur. Deuxièmement, utilisez des autotests avant de recevoir des personnes chez vous. Enfin, une excellente ventilation est une manière efficace de rompre la chaîne de contaminations."

Le libéral flamand a reconnu que la situation était compliquée, tout particulièrement pour le secteur de la nuit qui doit fermer à nouveau ses portes. "Je sais que c'est extrêmement difficile et qu'il s'agit d'une grande déception", a-t-il conclu. "Le vaccin nous protège, mais nous sommes confrontés à un virus différent. Nous avons finalement toutes les cartes en main. Nous avons des masques qui sont une protection supplémentaire importante. Nous avons également entre nos mains notre comportement. En veillant à cela, nous pourrons nous sortir d'affaire."

Quid des écoles ?

D'ici lundi des mesures seront prises pour les écoles. Les ministres de l'Enseignement se rencontrent ce week-end.

Sur le même sujet