Horeca, fêtes privées, événements, enseignement... retour sur les mesures en application dès ce samedi

Petit rappel des mesures décidées par le Codeco ce vendredi.

Horeca, fêtes privées, événements, enseignement... retour sur les mesures en application dès ce samedi
©JC Guillaume
Adrien de Marneffe, avec F.M.

Après deux Comités de concertation (Codeco) ponctués de mesures assez limitées, le Premier ministre a décidé, vendredi, de durcir le ton, au terme d’une réunion organisée dans l’urgence. Les décisions seront-elles cette fois suffisantes pour endiguer la quatrième vague qui frappe le pays ? Si certaines des mesures proposées par les experts et le commissariat Corona ont été édulcorées ou ignorées, le tour de vis est réel. En particulier pour le monde de la nuit et l’Horeca. Reste à espérer que ces mesures permettent de ralentir la courbe des hospitalisations d’ici au 15 décembre, date du prochain Codeco. Et à compter sur l’administration rapide d’une dose supplémentaire de vaccin pour éviter des mesures encore plus strictes.

Alexander De Croo (Open VLD) l'a souligné : la flambée des indicateurs épidémiques se révèle plus inquiétante que les pires scénarios présentés dans les modèles des experts. "Les hôpitaux doivent cesser certaines activités car il n'y a plus de personnel disponible."

De nouvelles mesures seront d’application dès ce samedi. Une exception est prévue pour les événements publics organisés par des professionnels pour qui la règle entre en vigueur le 29 novembre. Toutes ces décisions seront d’application au moins jusqu’au 15 décembre, lorsqu’elles seront évaluées.

1. Accélérer la troisième dose

Le Comité de concertation veut accélérer l'administration d'une dose booster de vaccin à l'ensemble de la population. La méthode de prise de rendez-vous doit être améliorée. La capacité de la campagne de vaccination doit être augmentée. La conférence des ministres de la Santé doit élaborer, ce samedi, un agenda de vaccination à mettre en œuvre dès que possible pour qu'un maximum de personnes soient vaccinées avant Noël. Un avis est demandé au Conseil supérieur de la santé et au Comité consultatif de bioéthique dans les plus brefs délais pour l'éventuel lancement, sur une base volontaire, de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

2. Les réunions privées à domicile restent autorisées, mais pas en dehors

Les réunions et évènements privés à l’intérieur sont interdits. Une exception est prévue pour les réceptions de mariages et des funérailles. Ces évènements doivent toutefois être organisés avec le Covid Safe Ticket (CST) à partir de 50 personnes à l’intérieur et 100 personnes à l’extérieur. Les règles Horeca seront appliquées à ces réceptions. Danser à un mariage sera autorisé, mais en conservant le masque…

Les réunions qui se tiennent dans les domiciles privés ne sont pas soumises à ces règles. L’utilisation du CST ne s’applique pas aux réunions organisées au domicile privé, sauf en cas de recours à des activités Horeca proposées par un professionnel. S’il est fait appel à un traiteur, par exemple, le CST est requis, mais le service doit être limité au créneau allant de 5 heures à 23 heures, sauf pour les mariages. Le recours aux autotests quand on reçoit des invités est vivement encouragé.

3. L’Horeca ferme à 23 heures

Le nombre maximum de personnes est finalement limité à 6 par table au restaurant. La table n’est pas limitée pour une famille. Autrement dit, vous pouvez aller au restaurant avec vos six enfants, pas avec vos six collègues. Les heures d’ouverture sont limitées.

Les restaurants, bars et cafés peuvent ouvrir à partir de 5 heures du matin et fermer à 23 heures. Les marchés de Noël devront cesser leurs activités après 23 heures comme les magasins de nuit.

Les 4 jours minimum de télétravail obligatoire sont étendus jusqu’au 19 décembre, soit une semaine de plus. Le 20 décembre, la règle passera à 3 jours de télétravail obligatoire minimum.

En revanche, aucune restriction n’est imposée dans les commerces, malgré les demandes des experts.

4. Le monde de la nuit sous cloche

Les discothèques et dancings doivent fermer samedi au moins jusqu’au 15 décembre.

Pour les événements publics à l’intérieur, seules les places assises sont autorisées. Il faudra pour y participer fournir un CST en règle et porter le masque.

L’obligation de port du masque lors des foires commerciales est confirmée, un CST y sera imposé.

5. Le public autorisé en extérieur et dans les stades, pas en intérieur

Les compétitions sportives organisées en intérieur (mini-foot, volley, etc.), tant amateurs que professionnelles, peuvent uniquement avoir lieu sans public. Les participants jusqu’à l’âge de 18 ans accomplis peuvent être accompagnés par leurs parents.

Rien ne change pour les compétitions sportives en extérieur, comme les matchs de foot ou de hockey, qui restent ouvertes aux supporters, contrairement aux recommandations du commissariat Covid.

6. Des mesures dans l’enseignement

Le port du masque obligatoire ne sera pas étendu aux enfants du primaire côté francophone (voir p. 6). Dans le supérieur, les cours et les examens sont maintenus en présentiel mais toutes les fêtes sont interdites, a annoncé la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR).

7 Des aides pour les secteurs touchés

Un accord est intervenu en Codeco pour repartir des mesures de soutien socio-économiques aux secteurs touchés qui avaient été fixées l'an dernier. "Au-delà de la réactivation du droit passerelle, du chômage temporaire, la discussion portera aussi sur des réductions de cotisations sociales et des taux de TVA réduits dans l'Horeca notamment", annonce David Clarinval (MR), ministre des Indépendants et des PME.

Sur le même sujet