Vincent Van Quickenborne : "La prison doit être l’ultime recours"

Entre la réforme du droit pénal sexuel et la préparation de l’ouverture de la prison de Haren, le ministre de la Justice ne chôme pas. Vincent Van Quickenborne, inquiet de la montée des discours de haine, souhaite également renforcer la Sûreté de l’État. Entretien.

Vincent Van Quickenborne : "La prison doit être l’ultime recours"
©Marie Russillo
"Prudence est mère de vertu", lance Vincent Van Quickenborne (Open VLD) en débutant l'entretien organisé en visioconférence. Pas parce qu'il raffole du télétravail. Mais parce qu'il a été en contact avec le Premier ministre français Jean Castex,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet