Une "chasse à l'homme" pour traquer "les antivax": la fake news partagée (puis supprimée) par Theo Francken

L'ancien secrétaire d'État à l'Asile et aux Migrations s'est fait avoir par une fausse image, ce que n'ont pas manqué de relever plusieurs élus Open VLD.

Une "chasse à l'homme" pour traquer "les antivax": la fake news partagée (puis supprimée) par Theo Francken
©BELGA
GDS

Une fausse capture d'écran circule sur les réseaux sociaux. Elle montre un commentaire qui aurait été posté sur Het Laatste Nieuws (HLN). Dans celui-ci, un utilisateur appellerait à lancer une « chasse à l'homme » pour traquer les « anti-vaccins ». Il demandait ainsi de rentrer chez les gens avec l'aide de la police... Mais il s'agit de pure désinformation puisque ce commentaire n'est jamais apparu sur HLN.

L'image a pourtant été rapidement partagée sur les réseaux sociaux. Les députés N-VA Theo Francken et Björn Anseeuw se sont fait berner par cet élément de désinformation. L'ancien secrétaire d'État à l’Asile et aux Migrations a tweeté que le gouvernement mettait le feu aux poudres avec sa gestion de la crise Covid. "L'intolérance et l'agressivité augmentent. Situation explosive."

Après que plusieurs internautes ont souligné qu'il s'agissait d'un fake, parmi lesquels on retrouvait une série d'élus Open VLD comme le président Egbert Lachaert, les députés N-VA ont retiré leurs tweets.

Sur le même sujet