"Eviter le pire du pire", "C'est le chaos dans les écoles du côté flamand", "La situation des hôpitaux est dramatique": Frank Vandenbroucke veut des mesures plus fortes

Frank Vandenbroucke veut éviter que la situation épidémiologique tourne à la catastrophe et veut prendre de nouvelles mesures.

Ce jeudi matin, les chiffres de l'épidémie de coronavirus en Belgique étaient encore en augmentation. Face à cette mauvaise situation, le ministre de la Santé demande qu'un nouveau Comité de concertation soit organisé d'urgence.

Ce mercredi, Jan Jambon mais aussi Frank Vandenbroucke ont insisté pour qu'Alexander De Croo organise un nouveau Codeco. "Il y a eu un appel pour prendre des mesures supplémentaires", rajoute le ministre fédéral de la santé sur les ondes de BEL RTL.

"Il faut des mesures suffisamment larges et qu'elles soient cohérentes", réclame Vandenbroucke. "Je ne me prononce pas sur les mesures spécifiques. Mais si on veut éviter le pire du pire et si le Codeco se réunit de nouveau, il faut des mesures partout où c’est nécessaire, dans le secteur de l'événementiel notamment et dans les écoles. En tout cas, du côté flamand, on est dans le chaos. Ce n’est pas la faute des écoles, les directeurs font ce qu’ils peuvent. Mais je constate qu’il y a toujours une flambée des contaminations et, si le virus circule à un tel niveau dans les écoles, il faut essayer de casser le cercle vicieux. Car les enfants peuvent contaminer leurs parents, les enseignants aussi."

Ce qui motive le ministre de la santé dans ses propos, c'est la situation dans les hôpitaux. "Elle est devenue vraiment dramatique. J’évite d’habitude ce genre de mot mais à partir du moment où les hôpitaux doivent reporter des opérations vitales, c’est un problème", poursuit-il auprès nos confrères.

Un rapport a été demandé au GEMS. L'organisation d'un nouveau Codeco pourrait être actée ce jeudi.

L'Open Vld demande de la constance

Le monde politique doit faire preuve de constance dans les mesures prises pour lutter contre la pandémie, estime le président de l'Open Vld, Egbert Lachaert. Le ministre-président flamand, Jan Jambon, a appelé mercredi à la tenue d'un nouveau comité de concertation, alors que la réunion précédente remonte à vendredi. Il souhaite que les activités récréatives à l'intérieur soient interdites jusqu'au 15 décembre afin de soulager les hôpitaux. Le Premier ministre, Alexander De Croo, recevra ce jeudi un rapport du GEMS, groupe d'experts qui conseille le gouvernement, et du commissaire corona, Pedro Facon. Sur cette base, il lui reviendra de réunir les différents gouvernements du pays pour prendre de nouvelles mesures.

"Je ne dis pas que réunir maintenant un comité de concertation n'est pas possible mais il y a aussi d'autres instruments. Annoncer qu'un secteur doit fermer, sans concertation, suscite beaucoup de réactions de colère. Je ne trouve pas que ce soit la meilleure sortie de Jan Jambon pour demander des mesures", a expliqué M. Lachaert sur les ondes de Radio 1 (VRT).

"Faisons preuve d'un peu de constance. On ne peut pas tenir un comité de concertation tous les trois jours", a-t-il ajouté.

Selon lui, d'autres instances que le comité de concertation peuvent prendre des mesures, par exemple les bourgmestres qui peuvent se concerter avec les organisateurs d'événements ou interdire des événements.


Sur le même sujet