Après une semaine de grande agitation, le Codeco prend des mesures pour les plus jeunes

Retour sur les différentes mesures prises par le Comité de concertation ce vendredi.

Après une semaine de grande agitation, le Codeco prend des mesures pour les plus jeunes
©BELGA

L’accueil réservé à l’annonce de ce troisième Codeco en trois semaines était pour le moins mitigé. L’impression de précipitation qui était ressortie de la séquence qui s’est jouée cette semaine a pu fragiliser l’adhésion de la population à ce nouvel effort demandé. La situation sanitaire en Belgique demeure pourtant critique, avec un taux de contaminations parmi les plus hauts d’Europe. "Nous avons une seule mission : resserrer les nouvelles mesures", affirmait Alexander De Croo lors de la conférence de presse qui a suivi le Comité de concertation de ce vendredi.

Avec 803 patients en soins intensifs, les hôpitaux sont en état de crise et certains établissements commencent à reporter des soins. "La situation n'est plus tenable. Le trop grand nombre de lits occupés par des patients Covid a un impact sur d'autres personnes qui doivent se faire opérer", rappelle le Premier ministre. Cette vingt-troisième réunion des représentants des entités fédérale et fédérées doit mettre un terme à l'hémorragie, et cela alors même que les experts de Sciensano apercevaient ce vendredi un début de plateau dans les contaminations (voir page 6). Ce nouveau tour de vis arriverait-il trop tard ? Les prochains jours apporteront la réponse.

Voici les mesures décidées ce vendredi. Elles entreront en vigueur dès ce samedi 4 décembre et auront court jusqu’au 20 décembre, la date annoncée du prochain Codeco.

1. Le masque devient obligatoire dès 6 ans

La limitation de l’âge pour le port du masque obligatoire diminue encore d’un cran. Désormais, même les plus petits seront concernés puisque le masque sera obligatoire dès 6 ans, contre 11 jusqu’à présent.

2. Les vacances rallongées d’une semaine dans le fondamental, hybridation en secondaire

Les écoles constituaient l'une des pierres d'achoppement de ce Comité de concertation. Les experts du Gems préconisaient la fermeture immédiate des écoles pour une période de deux semaines. Leurs recommandations se sont heurtées à la réticence des ministres des différentes communautés. Finalement, les écoles primaires et maternelles fermeront le 20 décembre, et non le 24 à midi. Les vacances de Noël commencent donc une semaine plus tôt.

Il y a aussi du changement dans les protocoles de quarantaine. Désormais, les classes fermeront leurs portes à partir de deux cas positifs, et non plus trois comme c’est le cas actuellement. Par ailleurs, les différents ministres se sont accordés sur une série de mesures destinées à garantir la qualité de l’air dans les classes.

Dans les écoles secondaires, l'enseignement hybride sera la norme du 8 décembre au 24, date de début des vacances. Cela signifie que 50 % des cours seront dispensés à distance et 50 % auront bien lieu en classe. Les examens auront, eux, bien lieu en présentiel. Une exception au distanciel est également possible pour les enfants en difficulté. En outre, les parents sont invités à réaliser une fois par semaine un autotest sur leur enfant.

Les activités parascolaires seront interdites, y compris les voyages scolaires d’un jour. Par ailleurs, toutes les activités organisées par le secteur jeunesse en intérieur sont également annulées.

3. Le présentiel maintenu dans le supérieur

La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), devait se réunir avec les acteurs de l'enseignement afin de définir les modalités de la fin d'année dans le supérieur. Il en ressort que les établissements, tant les universités que les hautes écoles, pourront poursuivre l'apprentissage entièrement en présentiel. Les autres règles en vigueur, comme le port du masque obligatoire partout en intérieur, restent de mise.

4. Le sport en intérieur maintenu, mais sans public

À partir de lundi, toutes les activités privées et les regroupements à l’intérieur seront interdits. Mais les autorités ont assorti cette nouvelle restriction d’une série d’exceptions destinées à préserver la santé mentale des Belges. Parmi elles, les activités sportives. Elles restent autorisées à l’intérieur, mais sans public. Les célébrations de mariage et d’enterrement demeurent également autorisées, tout comme les rassemblements au domicile privé et dans les petits gîtes. Les compétitions sportives amateurs pourront bien avoir lieu, mais sans public. Les enfants pourront toutefois être accompagnés de deux adultes.

5. Les événements culturels plafonnés à 200 personnes

À partir du lundi 6 décembre, les événements culturels de plus de 200 personnes, à l'instar des concerts, seront interdits. En deçà de ce plafond, les événements pourront avoir lieu moyennant le port du masque et un public assis. Pour les événements de plus de 50 personnes, le Covid Safe Ticket reste obligatoire. Notons que, dès ce samedi, les rassemblements de plus de 4 000 personnes sont déjà interdits.

6. Pas de changement pour l’Horeca

Pour les restaurants et les cafés, les mesures en vigueur jusqu’ici restent d’application. Les experts du Gems plaidaient, comme la semaine précédente, pour une fermeture dès 20 heures. Finalement, l’obligation de fermer reste à 23 heures sur l’ensemble du territoire belge.

Sur le même sujet