Après l'épisode du décret fiscal wallon, les têtes vont-elles tomber au MR ?

Georges-Louis Bouchez essuie un revers. Jean-Luc Crucke est dans son viseur.

Après l'épisode du décret fiscal wallon, les têtes vont-elles tomber au MR ?
©BELGA
Il s’agit d’un paradoxe de façade. Mais l’adoption du décret fiscal porté par le ministre wallon du Budget, Jean-Luc Crucke (MR), constitue un camouflet politique pour le président du MR et plus largement, pour les autres libéraux de la majorité. La séquence écoulée n’offre aucun fruit politique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité