La négociation entre les syndicats policiers et Mme Verlinden "dans l'impasse"

La négociation sectorielle pour la revalorisation salariale des membres de la police intégrée est "dans l'impasse", a dénoncé lundi le syndicat socialiste CGSP-Admi, en qualifiant d'"insuffisante" la dernière proposition formulée dans la journée par la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, à la veille d'une nouvelle séance de pourparlers.

La négociation entre les syndicats policiers et Mme Verlinden "dans l'impasse"
©BELGA
Belga

"Lors du dernier comité de négociation (la semaine dernière, ndlr), la ministre a soumis une enveloppe de 100 millions (d'euros) dans le cadre d'une revalorisation salariale pour l'ensemble des membres du personnel mais en excluant certaines échelles transitoires et catégories comme les (membres du cadre administratif et logistique) CaLog C et D. Cela se traduisait par une augmentation linéaire de 870 euros par mois brut annuel non indexé pour les membres concernés", ont affirmé le le permanent du syndicat socialiste CGSP-Admi, Eddy Quaino, et la mandataire permanente Police de la CGSP Admi - ALR, Betty Masure, dans un communiqué

"Lors de la négociation de ce jour (lundi), la ministre nous a soumis une nouvelle proposition en plus de l'enveloppe des 100 millions, elle corrigerait les échelles des Calog's C et D ainsi que les échelles transitoires", ont-ils ajouté.

"Cela reste toujours insuffisant même si nos revendications concernant ces échelles-là ont été entendues", ont souligné les deux responsables du syndicat socialiste.

"Actuellement, nous ne disposons toujours pas d'une documentation complète sur la proposition formulée par la ministre", ont-ils poursuivi.

Selon la CGSP, les organisations syndicales ont rappelé l'importance de la revalorisation salariale pour tous les membres du personnel de la police intégrée.

Le syndicat socialiste a demandé de changer de méthode de travail pour cette négociation salariale en travail sur les barèmes pour définir enfin l'enveloppe nécessaire à cette revalorisation attendue depuis vingt ans.

La CGSP a confirmé que le prochain rendez-vous était fixé à ce mardi à 15h30 pour un nouveau tour de table. "Mais la négociation semble dans une impasse vu les positions adoptées par la ministre de l'Intérieur", ont prévenu M. Quaino et Mme Masure.

La session de négociation de mardi après-midi rassemblera Mme Verlinden (CD&V) et les syndicats SLFP Police, SNPS, CGSP et CSC Services publics. (