"Il faut supprimer le Sénat tel qu’il existe aujourd’hui" : l'Open VLD ouvre le feu dans le débat institutionnel

Les libéraux flamands proposent de reconvertir le Sénat en l'ouvrant à la démocratie participative. Plus de 13 millions d'euros d'économies seraient réalisées par an.

Bruxelles - Senat: Egbert Lachaert - President de l'Open Vlaamse Liberalen en Democraten (Open VLD) et Stephanie D'Hose (Open Vld) - presidente du Senat de Belgique
©JC Guillaume
Une septième réforme de l'État est envisagée en 2024, un processus de réflexion institutionnelle a été initié par la Vivaldi. Le pacte de majorité prévoit notamment que le cas du Sénat, hémicycle en déshérence, sera réexaminé. Toutefois, les libéraux flamands...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet