Jean-Luc Crucke (MR) annonce sa démission: "Mes convictions ne sont plus en pleine adéquation avec la ligne de mon parti"

Le ministre wallon du Budget, Jean-Luc Crucke, a officiellement annoncé sa démission au cours d'une conférence de presse surprise ce lundi matin.

Jean-Luc Crucke (MR) annonce sa démission: "Mes convictions ne sont plus en pleine adéquation avec la ligne de mon parti"
©BELGA
Ad.R. et F.C.

Voilà qui est officiel. Le ministre wallon du Budget Jean-Luc Crucke a annoncé devant la presse, et aux côtés de Georges-Louis Bouchez, ce lundi matin qu'il démissionnait de son poste politique. "Ce lundi 3 janvier, j'ai remis ma démission à mon président de parti. J’ai informé mon cabinet ce matin à 8h30. Georges-Louis Bouchez a accepté ma décision", a déclaré Jean-Luc Crucke, qui va rejoindre la Cour constitutionnelle. Il a en effet accepté un mandat de juge dans l'institution, et quitte donc la vie politique.

"La crispation politique amenée par le décret impôt plus juste m’a porté vers une conclusion très simple. J’aime ma Région, et je la sers avec loyauté. Mes convictions qui, ne vous y trompez pas, sont des convictions libérales, ne sont cependant plus en pleine adéquation avec la ligne de mon parti. C’est une réalité, pas un regret", a déclaré le ministre. "J’ai toujours eu des opinions qui étaient qualifiées comme 'à la marge' au sein de ma formation politique [...] Jusqu’ici, ça faisait également ma force. Mais celle-ci met désormais mon parti, mais aussi par ricochet la majorité gouvernementale, parfois en difficulté. Je suis profondément libéral et je tiens à certaines valeurs qui font mon ADN. Et je ne veux pas que celles-ci ralentissent le travail gouvernemental", a-t-il développé.

Sa décision "est une question de loyauté, pas une question d'homme", a précisé Jean-Luc Crucke, lorsqu'un journaliste lui a demandé si sa démission était le résultat d'une mésentente avec son président de parti. Mais à la question de savoir pourquoi, à cause de quels points précis, il quitte ses fonctions, Jean-Luc Crucke a simplement répondu: "Il ne faut pas essayer de tout comprendre".

Le remplaçant du ministre wallon a été désigné mais il n'a pas encore été annoncé pour le moment. "Vous serez informés demain matin (mardi, ndlr) de la personne qui prendra la place de Jean-Luc Crucke", a fait savoir Georges-Louis Bouchez.

Jean-Luc Crucke (MR) annonce sa démission: "Mes convictions ne sont plus en pleine adéquation avec la ligne de mon parti"
©BELGA

Sur le même sujet