Le gouvernement wallon doit maintenant retrouver un équilibre

Il est pour l’instant difficile de savoir si l’arrivée d’Adrien Dolimont au sein du gouvernement wallon aura des conséquences fâcheuses pour la bonne marche de l’exécutif. Parce que le nouveau venu doit d’abord apprendre à maîtriser ses dossiers avant de pouvoir fonctionner pleinement avec des ministres dont certains jouissent déjà d’une grande expérience politique.

Le gouvernement wallon doit maintenant retrouver un équilibre
©BELGA
Lorsqu'il tenait les rênes du Budget wallon, Jean-Luc Crucke, le prédécesseur de Dolimont, était connu pour sa dureté. Certes, l'homme était cordial, aimable, sympathique et plutôt à l'écoute de chacun de ses collègues. Il avait néanmoins une poigne de fer. "Je dis non aussi aux ministres MR", confiait-il encore il y a plusieurs mois. Parce que celui qui tient le Budget est celui qui doit dire non lorsqu'un ministre se montre trop gourmand. ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet