"J'ai appris ma participation sur Twitter": un problème de communication lors de la sélection des experts pour les débats sur l'obligation vaccinale?

La Commission Santé de la Chambre s'est accordée sur une liste de 17 experts qui seront auditionnés dans le cadre de débats sur l'obligation vaccinale.

"J'ai appris ma participation sur Twitter": un problème de communication lors de la sélection des experts pour les débats sur l'obligation vaccinale?
©BELGA

Faut-il imposer la vaccination obligatoire à l'ensemble de la population? Depuis quelques mois, plusieurs partis appellent à un débat parlementaire sur la question. C'est désormais chose faite: à partir du 26 janvier prochain, toute une série d'auditions seront organisées à la Chambre pour trancher sur le sujet.

Ce mardi, la Commission Santé de la Chambre s'est d'ailleurs accordée sur une liste de 17 experts - scientifiques, membres issus de la société civile ... - qui participeront aux débats. Parmi ceux-ci, l'on retrouve notamment des grands noms comme Marius Gilbert, Emmanuel André ou encore Pedro Facon. L'infectiologue Leila Belkhir a elle aussi été sélectionnée, à sa grande surprise.

" Je n'ai pas été appelée… j'ai découvert ma participation mardi après-midi sur Twitter" , s'est-elle étonnée ce mercredi soir sur le plateau de la RTBF. L'infectiologue aux cliniques universitaires Saint Luc déplore cette communication malheureuse: " Je trouve qu'il eut été plus correct de demander aux personnes d'abord si, ne fût-ce qu'au niveau du timing, c'était envisageable", martèle-t-elle . "J'ai quand même un travail qui me prend beaucoup de temps. Donc sur la forme, j'ai un problème".

L'infectiologue s'est également étonnée que les utilisateurs de Twitter connaissent déjà son avis sur la question: " Je ne me suis jamais exprimée à ce sujet. Nous savons que je suis pour la vaccination, mais la question de la vaccination obligatoire est différente" , a-t-elle nuancé.

Toutefois, l'experte s'est réjouie qu'un débat se tienne enfin au Parlement sur la question de la vaccination obligatoire, et que les scientifiques y soient surtout conviés.