Pour Van Quickenborne, il n'y aura pas de majorité au parlement pour une obligation vaccinale: "Notre parti est contre"

Le vice-Premier ministre Open Vld, Vincent Van Quickenborne, doute qu'une majorité voit le jour en faveur de l'obligation vaccinale en Belgique, a-t-il expliqué vendredi sur le plateau de LN24.

Pour Van Quickenborne, il n'y aura pas de majorité au parlement pour une obligation vaccinale: "Notre parti est contre"
©AFP

La commission Santé de la Chambre commencera la semaine prochaine des auditions sur le thème de la vaccination obligatoire et du passe vaccinal. Un débat en séance plénière est attendu avant le congé de carnaval. La confection d'une liste de personnes et organisations ou institutions à entendre n'a pas été sans mal, et suscite déjà des critiques vu la sensibilité du sujet.

Dans la majorité, les libéraux flamands ne soutiennent pas l'obligation de se vacciner contre le Covid-19. "Notre parti est contre l'obligation vaccinale. Notre parti est un parti de liberté. Quand on parle du variant omicron, par exemple, on constate qu'il est moins mortel que d'autres. Est-ce bien proportionnel de contraindre les gens à se faire vacciner"? Si on revoit les vaccins tous les six mois, va-t-on contraindre les gens à se faire vacciner tous les six mois?", a demandé M. Van Quickenborne.

Selon lui, le monde politique est divisé sur la question. "Je ne pense pas qu'il y aura une majorité pour une obligation vaccinale au parlement", a-t-il ajouté.