Décision du CDH sur El Khannouss: Georges Dallemagne exprime son malaise

Au cdH, la décision prise par le comité de déontologie d'adresser un avertissement à Ahmed El Khannouss passe mal chez certains membres du parti.

Décision du CDH sur El Khannouss: Georges Dallemagne exprime son malaise
©BELGA

Le député fédéral Georges Dallemagne, élu bruxellois, a exprimé vendredi soir son malaise à ce propos. "Je prends acte de la décision du comité de déontologie même si je m'interroge sur le caractère spontané et sincère des excuses d'Ahmed El Khannouss. Mais il reste un problème politique à l'égard de ses prises de position systématiques et constantes ultracommunautaristes. Ce n'est pas un dérapage. Il y a un aveuglement par rapport à certains problèmes. Récemment encore, il a traité d'extrême-droite un membre du gouvernement qui a agi dans l'intérêt de la population (le secrétaire d'Etat à l'Asile Sammy Mahdi a retiré le permis de séjour d'un imam influent de Molenbeek, une décision que M. El Khannouss a assimilé à une tentative de concurrencer l'extrême-droite). Les mots ont un poids, un sens dans notre espace public, et ceux de M. El Khannouss participent à sa brutalisation", a-t-il déclaré, interrogé par l'Agence Belga.