Theo Francken: "En Belgique, les Verts ne veulent même pas accorder à l'Ukraine des casques d'occasion pour ne pas provoquer les Russes"

Le nationaliste flamand a fustigé le comportement des écologistes belges.

Theo Francken: "En Belgique, les Verts ne veulent même pas accorder à l'Ukraine des casques d'occasion pour ne pas provoquer les Russes"
©Belga

Ce lundi soir, Vladimir Poutine a décidé de reconnaître l'indépendance des séparatistes prorusses d'Ukraine, et a signé immédiatement des accords "d'amitié et d'entraide" avec ces territoires. Depuis lors, c'est toute la communauté internationale qui est en émoi. L'Union européenne a dénoncé cette "violation flagrante du droit international" et a fait savoir que des sanctions suivraient. Les États-Unis ont eux fait savoir que ce nouvel engagement russe méritait une réponse "ferme" et "rapide", tandis que l'ONU a organisé dans la foulée un Conseil de sécurité en urgence.

À une échelle plus locale, de nombreux politiques ont eux aussi fait part de leur point de vue sur le sujet. Ainsi en France, Yannick Jadot, candidat vert à la présidentielle, a organisé ce mardi à 17 h un rassemblement devant l'ambassade russe en signe de protestation. Une nouvelle qui a fait réagir Théo Francken.

Sur Twitter, l'homme politique belge (N-VA) a ainsi fait savoir sa façon de penser quant à la position des Verts en Belgique face au conflit ukrainien. "En France, le candidat présidentiel vert organise une manifestation de protestation devant une ambassade de Russie. En Belgique, les Verts ne veulent même pas accorder à l'Ukraine des casques d'occasion pour ne pas 'provoquer les Russes'. Sans parler de la sortie du nucléaire. S'il vous plaît, délivrez-nous de ces fonds naïfs", a-t-il écrit.