Voici les six points sur la table du kern de crise consacré à l'Ukraine

Quelle sera la réponse de la Belgique suite à l'offensive russe en Ukraine ? Une réunion de crise a été organisée en matinée au 16, rue de la Loi.

Voici les six points sur la table du kern de crise consacré à l'Ukraine
©BELGA

Les ministres du "kern" (le comité ministériel restreint, qui réunit le Premier ministre et les vice-Premiers ministres) ont été conviés par Alexander De Croo à ce sujet.

Ce kern consacré à la situation ukrainienne a été élargi à la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), au secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Sammy Mahdi (CD&V) et à la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS). La présence de Sammy Mahdi est notamment justifiée par la possibilité de flux migratoires venant d'Ukraine.

L'ambassadeur belge auprès de l'Otan est également présent, ainsi que le chef de la Défense (le "Chod") et le chef du service de renseignement militaire (SGRS).

Ce kern élargi portait sur six points :

1 ) Faire le point sur la situation militaire sur place (Ludivine Dedonder et le chef des renseignements militaires)

2) Examiner l'état des relations diplomatiques entre la Belgique et la Russie, l'Ukraine et les pays de l'Union européenne, la situation à Kiev et au niveau de l'ambassade belge (Sophie Wilmès)

3) Examiner les éventuelles demandes venant de l'Otan (positionnement, aides militaires, etc.)

4) Envisager des sanctions économiques supplémentaires contre la Russie

5) Examiner la possibilité de prendre des sanctions non-économiques supplémentaires contre la Russie (par exemple, en touchant des oligarques proches du Kremlin)

6) Faire le point sur l'aide humanitaire à apporter à l'Ukraine.

Le chef du gouvernement fédéral, Alexander De Croo, s'exprimera à 14h15 à la Chambre.

A 13h, le Premier ministre doit s'entretenir par téléphone avec son homologue ukrainien, Denys Chmyhal.

Sur le même sujet