Sammy Mahdi veut une protection automatique pour les réfugiés ukrainiens :"Nous avons le devoir moral de faire preuve de solidarité"

Le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, Sammy Mahdi, demande un statut de protection automatique pour les Ukrainiens qui fuient la guerre.

Sammy Mahdi veut une protection automatique pour les réfugiés ukrainiens :"Nous avons le devoir moral de faire preuve de solidarité"
©BELGA

Il préférerait qu'une telle mesure soit réglementée au niveau européen mais dans le cas contraire, il se dit prêt à créer un statut à part pour la Belgique. Selon le HCR, l'Agence des Nations unies pour les réfugiés, le nombre d'Ukrainiens fuyant l'invasion russe s'élève à 368.000 et ce nombre ne cesse d'augmenter. De nombreux Ukrainiens cherchent à se mettre en sécurité dans les pays voisins, mais il n'est pas inconcevable que des réfugiés finissent par arriver dans notre pays.

Lors d'un débat dans De Zevende Dag sur la VRT, tous les partis invités (PVDA, Groen, N-VA et Vlaams Belang) semblaient prêts à accueillir des réfugiés. Le secrétaire d'État compétent Sammy Mahdi estime que l'ensemble des pays européens doivent faire preuve de solidarité.

Les Ukrainiens peuvent voyager sans visa et résider dans notre pays pendant 90 jours. S'ils veulent rester plus longtemps, ils devraient ensuite entamer une procédure d'asile.

Dimanche après-midi, M. Mahdi proposera à ses collègues européens d'activer une directive européenne de 2001 qui permettrait aux expatriés ukrainiens de recevoir rapidement une protection temporaire dans toute l'Europe. Ce statut, valable pendant un an au moins, peut être prolongé jusqu'à deux ans au maximum.

"Nous avons le devoir moral d'aider l'Ukraine et de faire preuve de solidarité. L'Union européenne dispose d'un instrument puissant pour offrir une protection aux Ukrainiens à grande échelle. Nous ne devons pas tarder à leur offrir rapidement un refuge sûr", a déclaré Sammy Madhi dans un communiqué. "Si l'Union européenne ne prend pas les mesures nécessaires, j'examinerai comment nous pouvons accorder aux Ukrainiens eux-mêmes un statut de résident temporaire dans notre pays", a-t-il ajouté.

Dimanche après-midi, une task force doit se réunir afin de coordonner les initiatives solidaires de la population belge, comme les personnes qui souhaitent mettre à disposition une chambre ou un appartement pour accueillir des Ukrainiens fuyant la guerre.