La police traitera la fraude fiscale, mais avec quels moyens ?

Le plan national de sécurité a été quelque peu remanié.

La police traitera la fraude fiscale, mais avec quels moyens ?
©BELGA
Lorsqu’en décembre, la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), annonçait que son plan national de sécurité (PNS) était fin prêt, les critiques fusaient de toutes parts. Surtout des rangs socialistes. En cause : la lutte contre la fraude fiscale n’était plus considérée comme une priorité pour la police (alors que la fraude sociale, elle, l’était). La ministre de l’Intérieur avait répondu avec nuance aux critiques, expliquant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité