Guy Vanhengel: "Le PS est nerveux, il sent que pour la première fois, il pourrait être un parti contournable"

Guy Vanhengel (Open VLD) arrêtera la politique en 2024. Critiqué à droite pour avoir gouverné avec le PS, il juge que la nouvelle garde du MR bruxellois change la donne, avec l’Open VLD. Entretien.

Guy Vanhengel: "Le PS est nerveux, il sent que pour la première fois, il pourrait être un parti contournable"
©Olivier Papegnies
Il nous attend dans un garage aménagé, son refuge, qui jouxte sa maison deux façades, au centre d’Evere. Ici, Guy Vanhengel peut fumer le cigarillo sans indisposer son épouse. Une musique flamande populaire grésille à la radio, perturbée à chaque changement d’heure par le cri tonitruant d’un coucou. Un cadeau de sa belle-mère. Ce Flamand de Bruxelles, ministre durant 12 ans en Région bruxelloise, un an en Flandre et deux ans au fédéral, vit ses deux dernières...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet