Le cordon sanitaire vise à lutter contre le racisme et la xénophobie

Pressés par des associations dans tout le pays, les partis flamands décident, en 1992, de manière informelle, d’exclure l’extrême droite de toute coalition, quel que soit le niveau de pouvoir. Mais aussi de refuser le soutien de ces partis pour faire voter un texte législatif. En 1993, les partis francophones prennent un engagement similaire - réactualisé en 1998 et en 2002.

Le cordon sanitaire vise à lutter contre le racisme et la xénophobie
©DR
Le cordon sanitaire en Belgique est un principe qui vise à lutter contre le racisme, l’antisémitisme, la discrimination et la xénophobie. Il prend une forme purement politique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet