"En débattant avec le Belang, Bouchez n’a pas commis de faute"

Joachim Coens, le président du CD&V, estime que les syndicats et les employeurs doivent se reparler. Inflation, hausse des salaires… les dossiers chauds ne manquent pas. Il s’étonne de la réaction du monde politique francophone au débat Bouchez-Van Grieken.

"En débattant avec le Belang, Bouchez n’a pas commis de faute"
©Ennio Cameriere
Antoine Clevers et Frédéric Chardon
La gauche fourbit ses armes à la veille de la fête du Travail, ce dimanche 1er mai. On entend déjà ses leaders, face aux militants, réclamer un impôt sur la fortune, des hausses de salaire plus importantes,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet