Le député Wouter De Vriendt n'est pas candidat à la présidence de Groen

Le chef de groupe Groen à la Chambre, Wouter De Vriendt, a annoncé dimanche qu'il ne serait pas candidat à la succession de la présidente du parti écologiste flamand, Meyrem Almaci, qui souhaite consacrer davantage de temps à ses proches.

Le député Wouter De Vriendt n'est pas candidat à la présidence de Groen
©BELGA

Il a envisagé de déposer sa candidature mais a décidé de se concentrer sur son rôle de chef de groupe, a-t-il indiqué à l'agence Belga.

Mme Almaci a annoncé fin mars qu'elle ne briguerait pas de nouveau mandat à la tête de Groen, tout en continuant à siéger au parlement flamand.

Les duos de candidats - les écologistes flamands ont aussi un vice-président en la personne de Dany Neudt - ont jusqu'à mardi 17h00 pour introduire leur candidature. La composition des tickets en lice sera rendue publique mercredi.

Un des noms qui avaient circulé était celui de M. De Vriendt. Mais le député ostendais a affirmé dimanche qu'il ne serait pas candidat.

"C'est un choix positif", a-t-il déclaré. "J'ai vraiment apprécié le soutien et les encouragements, c'est pourquoi j'y ai également pensé. Mais je ne suis que depuis peu chef du groupe Ecolo-Groen à la Chambre et j'aime beaucoup travailler avec notre équipe de parlementaires et nos ministres. J'aime terminer les choses que j'ai commencées. En tant que chef de groupe, je participerai en tout cas à un engagement pour un parti écologiste plus fort, dans la lignée des succès enregistrés (par les écologistes) à l'étranger", a ajouté M. De Vriendt.

Il a dit attendre avec impatience une "course de fond passionnante" dans les semaines à venir.

Le nom du successeur de Mme Almaci à la présidence de Groen sera connu le 11 juin, à l'issue d'un débat à Bruxelles, suivi d'un vote auquel les membres pourront participer virtuellement.

Au sein de Groen, les candidats vice-présidents doivent être des personnes d'une autre identité de genre que le candidat-président.

Sur le même sujet